PÉDALE HARMONIQUE

“Cette pédale a beaucoup apporté à notre «vieux» piano à queue et ouvre de nombreuses nouvelles possibilités. Merci pour votre don au monde du piano.

Martha Argerich (pianiste Suisso-Argentine)

Démonstration de la quatrième pédale (“Pédale Harmonique“) par Paul Barton

En collaboration avec Stephen Paulello et Denis de La Rochefordière, FEURICH propose une innovation unique et révolutionnaire dans le monde de la construction de pianos. La quatrième pédale offre l’accès à un nouveau monde sonore pour les pianos à queue acoustiques. L’utilisation de la pédale est simple et très intuitive.

 

Chopin “Prélude 3“––démonstration de la pédale harmonique par Paul Barton

LE SYSTEME

La Pédale Harmonique combine trois fonctions différentes en une seule pédale : le sustain, la résonance sympathique et le sostenuto. L’utilisation de cette pédale est très simple et peut être apprécié par les débutants autant que les pianistes professionnels.

Lorsque la pédale est complètement enfoncée, les étouffoirs du piano sont levés et les notes sonnent – tout comme la pédale de sustain habituelle sur la droite d’un piano à queue. Lorsque la pédale est enfoncée à mi-course, tous les étouffoirs sont relevés. Cependant, avec cette quatrième pédale, les étouffoirs de n’importe quelle note jouée et relâchée retomberont pour toucher la corde. Les étouffoirs restent en place pour toutes les notes non jouées, créant des harmoniques et une résonance sympathique entre les cordes.

La Pédale Harmonique peut être utilisée pour créer des couleurs tonales uniques et nouvelles. Ce nouveau monde sonore permet au pianiste d’ajouter une touche personnalisée au répertoire classique et d’interpréter les morceaux de manière nouvelle.

Carl Orff “O Fortuna“––Paul Barton, FEURICH Mod. 218 – Concert I avec la “Pédale Harmonique“

Developpement

En 1985, Denis de La Rochefordière pose les bases d’une idée nouvelle :  créer un nouveau monde sonore pour les pianos droits et à queue – l’idée de la quatrième pédale est née. Après avoir construit de nombreux prototypes différents, le célèbre pianiste français Georges Pludermacher fit installer une Pédale Harmonique sur un piano Steinway, et décida d’enregistrer plusieurs CD de musique, dont des œuvres de Schubert et de Beethoven, avec cet instrument modifié.

En 2006, nous avons installé un prototype de la Pédale Harmonique sur un piano à queue FEURICH et l’avons exposé à la Foire de la musique de Francfort et au Congrès Europiano. La presse spécialisée a réagi avec beaucoup d’enthousiasme à l’introduction de cette nouvelle innovation. Avec l’aide du respecté pianiste Stephen Paulello et Claire Pichet, notre équipe a travaillé sans relâche pour développer l’idée jusqu’à ce qu’elle soit prête pour la production en série. En 2011, la version série de la Pédale Harmonique a finalement été brevetée.

Albeniz “Asturiaz“ (Leyenda)––Paul Barton, FEURICH Mod. 218 – Concert I avec la “Pédale Harmonique“

Erik Satie “3 Gymnopédies“––Paul Barton, FEURICH Mod. 218 – Concert I avec la “Pédale Harmonique“

Saint-Saëns “Danse Macabre“––Paul Barton, FEURICH Mod. 218 – Concert I avec la “Pédale Harmonique“