Diapason d'or pour notre piano à queue Mod. 178 – Professional II

À Paris, les pianistes Prisca Benoît et Francois Dumont ont testé 5 pianos à queue à moins de 30.000,- Euro. Ce fut un test à l'aveugle dans des conditions acoustiques similaires.

 

Appréciation globale  
Qualité musicale:  
Son:     
Toucher:  
Nuances:  
Pédales:     
Finition:  

 

Notre Mod. 178 (alors l’ancienne version de Wendl & Lung) a obtenu la meilleure appréciation et le Diapason d’or. Depuis, il a été considérablement développé. En tant que FEURICH Mod. 178, il est maintenant un des instruments préférés de par le monde.

Compte rendu du test, en lire plus….

S’il garantit l’objectivité des pianistes, le test à l’aveugle permet aussi d’heureuses surprises : c’est le cas pour ce Wendl & Lung.

D’emblée, nos musiciens tombent sous le charme du 178. Prisca Benoît le trouve « plein de possibilités dans tous les registres, qui sont très équilibrés, pas extrêmement puissant mais sonnant bien, à la fois lumineux et feutré ». Il est « idéal pour jouer  très léger et particulièrement agréable car il autorise une grande subtilité ».

Tout aussi conquis, François Dumont est persuadé de jouer un Steinway ! Il loue « le raffinement du son, sa rondeur et sa générosité, avec des aigus lumineux, des médiums magnifiques, des graves veloutés ». Côté clavier, « la fermeté et la souplesse sont optimales, permettant un contrôle total de la dynamique ». Comme Prisca Benoît, il souligne que l’instrument « ne se livre pas de prime abord, qu’il a besoin d’être apprivoisée pour révéler la distinction et la noblesse de ses sonorités ».

Quant aux pédales, elles ne déméritent pas et l’utilisation de la una corda produit un véritable changement de timbre dans les pianissimos. Les finitions remarquablement soignées, parachèvent le sacre de ce piano aussi étonnant par ses qualités que par la modestie de son prix.

 

Points forts:

  • Raffinement du son
  • Homogénéité des registres
  • Possibilités dynamiques

 

Points faibles:

Instrument nécessitant un très bon niveau de la part du pianiste pour livrer ses richesses.